La Chine - Pékin - Les parcs

Pour finir notre petite virée dans Pékin et ses alentours nous visitons deux parcs (Jinshan Gongyuan park et Beihai park) avec leur temples, pavillons, et pagode. Ces 2 parcs se situe juste à la sortie de la Cité Interdite.

Le Jinshan Gongyuan park (ou Colline de charbon), est une colline de 108 m d'altitude purement artificielle. Elle a été construite avec la terre du creusement des douves et lacs pékinois, y compris celles des douves de la Cité interdite.
Pourquoi avoir construit une colline me direz-vous? Et bien tout simplement car selon les croyances chinoises un palais doit être situé au sud d'une colline pour protéger ses habitants des mauvais esprits. La Cité Interdite ayant été construite sur une plaine (ou presque) il a fallu remédier à ca, de là est né la Colline de charbon.
De la haut il y a une vue panoramique de la Cité Interdite (voir photo dans l'article "Cité Interdite").

Concernant le Beihai park je n'ai pas grand chose à vous raconter si ce n'est que Marco Polo en était fan. Dans ce parc on trouve aussi une colline dominée par le Dagoba blanc. Celui-ci aurait été construit en 1651 par un architect népalais pour la venue du Dalaï-lama. Impressionnante structure dans laquelle on ne peut malheureusement pas entrer, mais on profite d'une belle vue sur le parc et Pékin lorsqu'on est au pied.

Aller, un petit aperçu:

Les 6 premières photos vous montrent les pavillons de la Colline de charbon. Il y en a 5 en tout, tous orientés vers la Cité Interdite. Il y a deux pavillons de chaque côté de la Colline et un au sommet. Les deux plus bas sont symétrique entre eux, et les deux du milieu également. Seul celui du sommet est unique, mais ils ont tous de superbes peintures et des couleurs chatoyante.



La série de photo qui suit c'est le parc Beihai.
Les marches pour monter au Dagoba.

Après l'effort le réconfort, on admire.

En redescendant on admire une autre forme d'art: ce monsieur fait de la calligraphie éphémère sur le sol. Pourquoi éphémère? Parce que ce qu'il y a dans son pinceau c'est de l'eau!

Jolie vue du Dagoba depuis le pont de marbre (je crois...)

Et enfin un "hall" comme les chinois les appellent, qui sort de l'ordinaire. D'habitude ces bâtiments sont bariolé de couleur, mais celui là est beaucoup plus sobre, mais tellement beau.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vietnam - Découverte de la province d'Ha Giang

Mongolie - Le désert de Gobi

Vietnam - Male village